Simplement atypique
Développement personnel et professionnel pour personne atypique
 

Simplement atypique, coache atypique pour personne atypique

Chapitre 4 - Icare, trouver son soleil intérieur

20 Sep 2021 Simplement atypique Développement personnel

Vous connaissez le mythe d'Icare ?  S'approchant trop près du soleil, vit fondre la cire qui maintenait les ailes sur son corps, et ainsi il tomba.

Mais avant que cela n'arrive, son père Dédale avait construit un labyrinthe, sur injonction du roi Minos, celui-ci ensuite y placant au centre le Minotaure, mi-homme, mi-taureau, créature née de l'accouplement de son épouse, la reine Posiphaé, avec un taureau, et ce grâce à un subterfuge imaginé par le même Dédale. Minos ne pouvait supporter cette naissance et ce qu'elle représentait. Il fallait donc cacher la bête dans un endroit où personne n'irait la rejoindre, sauf à se trouver prisonnier à jamais du lieu sans issue et sans possibilité de retour en arrière où elle logeait.

Peu de temps après que le Minotaure fût installé, Dédale fît personnellement l'expérience de l'ingéniosité et de l'efficacité de son édifice, lorsque Minos ordonna qu'ils soient, lui et son fils Icare, conduits dans le labyrinthe afin que tous deux tombent définitivement dans l'oubli, et ainsi restent muets à jamais à propos de l'enfantement de Posiphaé.

Mais Dédale est plein de ressources, et il comprend que la seule porte de sortie de cette prison qu'il a lui-même conçu, se trouve dans les airs. Avec de la plume et de la cire, il fabrique des ailes, une paire pour lui, une autre pour son fils, et leur envol signifiera donc la fin de la captivité.

Mais avant de s'élancer vers le ciel, Dédale prévient Icare : « Je te conseille, dit-il, Icare, de te tenir à mi-distance des ondes, de crainte que, si tu vas trop bas, elles n'alourdissent tes ailes, et du soleil, pour n'être pas, si tu vas trop haut, brûlé par ses feux : vole entre les deux ! » (Ovide – Métamorphose).

C'est la juste mesure, sans excès, ni carence, que recommande Dédale. On connaît la suite...

Mais pourquoi Icare est-il donc allé si haut, alors qu'il avait été averti du danger ?

Parce qu'il s'est oublié, ivre d'une expérience nouvelle dépassant d'un coup ses facultés. Dans le ciel, Icare s'est pris pour un oiseau en transgressant sa condition naturelle, tout cela grâce à des ailes fabriquées. Il ne devait pourtant son nouvel état qu'à un procédé artificiel : il n'était plus lui-même. 

Icare incarne la volonté de l'homme d'aller toujours plus loin, plus haut, de surmonter son identité naturelle et ainsi gagner chaque fois un peu plus de liberté. Il est nécessaire de se dépasser de son état mais sans être totalement amnésique avec la nature : il est nécessaire de se souvenir d'où l'on vient. On ne progresse qu'à partir d'un point de départ, et ce point sera toujours le même, quelque soit la distance parcourue, alors qu'aucune arrivée précise ne nous est promise...et c'est tant mieux.

Icare a voulu réaliser un rêve qui n'était pas le sien, il a été influencé par son père qui souhaitait fuir sa condition, les moyens proposés étaient ceux imposés par Dédale et Icare les a mal utilisé et a donc échoué. 

Cette histoire nous démontre qu'il ne faut pas seulement utiliser les outils des autres, ils faut se les approprier et les utiliser pout trouver son propre chemin.


Articles similaires

Derniers articles

Je vous offre une conférence sur les profils atypiques

Booster exam

Invitation

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.